21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 13:35

 

(Suite de l'article "La course aux délégués : projection jusqu'à juin (1/2)") 

Page précédente : cliquer ici

 


Début mai, la course à la nomination aura sans doute l'allure d'une course contre-la-montre pour Mitt Romney : à ce point de la course, il lui faudra vraisemblablement accumuler environ 400 délégués sur les 837 disponibles en mai et en juin pour se mettre définitivement à l'abri en vue de la convention de Tampa (FL), en août prochain. Il convient de noter que, selon ces estimations, il faudrait à Rick Santorum faire un sans-faute en mai et en juin pour parvenir au "chiffre magique" de 1.144 délégués : le graphique précédent montre que Rick Santorum aurait besoin de 773 délégués, tandis qu'il n'y en aura plus que 837 de disponibles.

 

Le mois de mai présente un profil plus favorable à Rick Santorum, comparé aux Etats votant en avril. Le 8 mai voteront l'Indiana, la Caroline du Nord et la Virginie Occidentale, dont l'électorat est plus conservateur que celui des Etats du Nord-Est. Si le "momentum" emmené par Romney du fait de ses victoires précédentes ne l'a pas définitivement enterré, l'ancien sénateur de Pennsylvanie a de bonnes chances de l'emporter dans ces trois Etats. Romney pourrait néanmoins sauver les meubles du point de vue des délégués, puisque l'Indiana et la Caroline du Nord ont un système d'attribution à la proportionelle. 

 

INDIANA

Vote populaire

Délégués

Total délégués

Santorum

48%

26

397

Romney

37%

15

807

Gingrich

7%

1

140

Paul

8%

1

76

 

CAR. NORD

Vote populaire

Délégués

Total délégués

Santorum

46%

25

422

Romney

38%

21

828

Gingrich

6%

2

142

Paul

10%

4

80

 

VIRG. OCC.

Vote populaire

Délégués

Total délégués

Santorum

50%

28

450

Romney

30%

3

831

Gingrich

3%

0

142

Paul

13%

0

80

 

Le 15 mai, le Nebraska et l'Oregon voteront : le premier, situé en plein coeur du Midwest, est favorable à Santorum : pour ce qui est des primaires disputées jusqu'à présent, Romney n'a pas encore réussi à percer dans cette zone géographique. Quant à l'Oregon, son électorat est plus modéré que celui de la base traditionnelle et comporte une minorité mormone qui devrait être plus que suffisante pour donner un coup de pouce à Romney.

 

NEBRASKA

Vote populaire

Délégués

Total délégués

Santorum

48%

17

467

Romney

42%

12

843

Gingrich

3%

0

142

Paul

7%

0

80

 

OREGON

Vote populaire

Délégués

Total délégués

Santorum

31%

8

475

Romney

52%

13

856

Gingrich

4%

1

143

Paul

14%

3

83

 

Le 22 mai, dans l'Arkansas et le Kentucky, Santorum aura une dernière chance d'entailler le compte de délégués de Romney. Situés dans le Sud, ces Etats sont fortement défavorables au candidat mormon - tout comme l'Alabama, la Caroline du Sud ou le Tennessee l'ont été, par exemple. Ils pourraient également doper l'élan de l'ancien sénateur de Pennsylvanie seulement sept jours avant la primaire cruciale du Texas. Le score de Ron Paul dans le Kentucky sera sans doute tiré par le haut du fait que son fils Rand Paul, sénateur de l'Etat à Washington, y jouit d'une importante popularité.

 

ARKANSAS

Vote populaire

Délégués

Total délégués

Santorum

49%

17

492

Romney

36%

13

869

Gingrich

5%

0

143

Paul

10%

4

87

 

KENTUCKY

Vote populaire

Délégués

Total délégués

Santorum

40%

21

513

Romney

35%

12

881

Gingrich

2%

0

143

Paul

23%

9

96

 

Le 29 mai au Texas, si le décompte des délégués se présente comme indiqué ci-dessus, la bataille fera rage sur les ondes entre Romney et Santorum et les dépenses en termes de publicités (TV, radio) devraient atteindre des sommets. Le Texas est un Etat très conservateur qui, en toute logique, devrait se ranger derrière Santorum. Encore une fois, l'estimation ci-dessous est effectuée deux mois avant les scrutin, et d'ici là, la situation pourrait être tout autre que celle que l'on envisage maintenant.

 

Si Santorum a suffisamment de ressources pour résister jusque là, il devrait néanmoins être significativement devancé sur le plan financier, permettant à Romney de sauver les meubles dans cette primaire où les 155 délégués en jeu seront attribués à la proportionnelle. 

 

TEXAS

Vote populaire

Délégués

Total délégués

Santorum

45%

76

589

Romney

36%

54

935

Gingrich

4%

3

146

Paul

15%

19

115

 

Selon nos estimations, Santorum devrait parvenir à réduire quelque peu l'avance de Romney sur le plan de délégués lors du mois de mai. Néanmoins, l'ancien gouverneur du Massachusetts demeurera en position de force sur le plan comptable : le graphique ci-dessous montre qu'à l'approche du mois de juin, il ne lui manquera que 209 délégués sur les 405 encore disponibles pour remporter la nomination présidentielle du Parti républicain.

 

PROJECTION-30-MAI.jpg

 

 

Le mois de juin devrait asseoir définitivement la domination de Romney. Le "gros lot" du mois, la Californie (5 juin, 172 délégués), est favorable à l'ancien gouverneur du Massachusetts de par sa démographie. Si Santorum décidait de lancer un dernier challenge à son rival sur son terrain, il devra composer avec des droits télévisés qui comptent parmi les plus chers du pays. L'ancien sénateur de Pennsylvanie aura-t-il suffisamment de fonds pour livrer bataille aussi loin dans le calendrier ? C'est fort peu probable, tout autant que la probabilité que Newt Gingrich demeure effectivement en course d'ici juin est faible. Avec les paramètres actuels de la course, les résultats pourraient ressembler à ceci : 

 

CALIFORNIE

Vote populaire

Délégués

Total délégués

Santorum

32%

21

610

Romney

55%

148

1083

Gingrich

2%

0

146

Paul

11%

3

118

 

Seront également en jeu le 5 juin le Montana, le New Jersey, le Nouveau Mexique et le Dakota du Sud. A part le dernier de ces cinq Etats, tous sont favorables à Romney - si bien qu'en principe, l'ancien gouverneur du Massachusetts pourrait officiellement atteindre la barre des 1144 délégués le 5 juin prochain

 

MONTANA

Vote populaire

Délégués

Total délégués

Santorum

35%

8

618

Romney

43%

10

1093

Gingrich

6%

1

147

Paul

16%

4

122

 

NEW JERSEY

Vote populaire

Délégués

Total délégués

Santorum

25%

0

618

Romney

64%

50

1143

Gingrich

2%

0

147

Paul

9%

0

122

 

NOUV. MEX.

Vote populaire

Délégués

Total délégués

 

Santorum

39%

8

626

 

Romney

48%

12

1155

ü

Gingrich

3%

0

147

 

Paul

10%

0

122

 

 

DAK. SUD

Vote populaire

Délégués

Total délégués

 

Santorum

45%

13

639

 

Romney

39%

12

1167

ü

Gingrich

4%

0

147

 

Paul

12%

0

122

 

 

Enfin, la dernière primaire aura lieu le 26 juin dans l'Utah et, sauf cataclysme, elle "comptera pour du beurre" : l'Etat comprend environ 65% de mormons, et Romney s'y était imposé avec 90% des voix il y a quatre ans. Cependant, en cas de scénario plus serré que celui indiqué ci-dessus, l'Utah pourrait être crucial pour permettre à Romney de passer au-dessus de la barre des 1144 délégués.

 

UTAH

Vote populaire

Délégués

Total délégués

 

Santorum

5%

0

639

 

Romney

90%

40

1207

ü

Gingrich

1%

0

147

 

Paul

4%

0

122

 

 

PROJECTION-DELEGUES-FINAL.jpg

 

En vertu de cette estimation sur les trois prochains mois, il est fort probable que le processus des primaires ne soit pas compétitif jusqu'à son terme, les abandons étant probables. Cependant, cette projection permet de bien comprendre pourquoi les adversaires de Mitt Romney s'acharnent à rester en course. L'ancien gouverneur du Massachusetts, sauf à voir ses concurrents renoncer, ne disposera sans doute pas d'une majorité écrasante à Tampa. Dans l'état actuel des choses, il leur est toujours possible de priver Romney des 1144 délégués nécessaires pour s'assurer de figurer en haut du "ticket".


La nomination de Romney demeure cependant très probable car dans notre modèle ne tient pas compte du choix d'environ 100 "super-délégués", représentants de l'establishment républicain qui, le cas échéant, pousseraient sans doute Romney au dessus de la barre des 1144 délégués. 

 

PAGE 1 / PAGE 2

Partager cet article

Repost 0
Published by Soufian ALSABBAGH - dans Primaires républicaines
commenter cet article

commentaires